La bioéthique : débat majeur pour l'humanité à l'aube du 3ème millénaire

Le 19/12/2001 à 20h30
Lieu: Le Beaujolais
Intervenants:
Hélène Claret : Maitre de conférences de droit à l'Université de Savoie
Catherine Faure : Pédiatre à l'hôpital de Chambéry. Spécialiste de l'éthique médicale
Jacques Joyard : Directeur de laboratoire de biologie végétale, CEA
Simone Manon : Enseignante de philosophie, lycée Vaugelas, Chambéry
Maurice Vercherat : Pédiatre, Généticien

Résumé:

    "De tout temps, et dans toutes les cultures, la progression de l'esprit scientifique et la maîtrise technologique se sont accompagnées d'un questionnement éthique [...]. Le questionnement devient un devoir quand une science fraie la voie à une transformation de l'homme par l'homme."
Federico Mayor, Directeur général de l'UNESCO, deuxième session du Comité international de bioéthique, septembre 1994.

En effet, la révolution du vivant, en particulier la possibilité technique du clonage humain, et la mutation informationnelle mettent en cause l'avenir même de l'espèce. C'est un débat majeur que celui qui s'ouvre à nouveau sur l'humanisme. Les premières étapes de cette révolution sont apparues récemment au grand public à travers la fécondation in vitro ou la très médiatisée brebis Dolly, mais aussi sous les termes de révolution du vivant, de révolution biologique ou génétique. Aujourd'hui, les capacités d'intervention sur le patrimoine génétique sont multiples et ne cessent de croître : production d'animaux transgéniques, clonage, séquençage du génome humain, thérapie génique, dépistage génétique des maladies héréditaires, utilisation de tests génétiques, etc. Les questions que posent ces avancées technologiques sont d'ordre scientifique, mais
aussi (et peut être surtout) d'ordre philosophique et religieuse, sociologique, politique et économique. Peut-on affirmer, comme le chercheur américain J. Delgado dans les années 70 que la question philosophique centrale n'était plus : "Qu'est-ce que l'homme?", mais : "Quel genre d'homme devons-nous fabriquer ?" ? Allons-nous vers une invasion des HGM : des hommes génétiquement modifiés, comme questionnait I. Ramonet dans le Monde diplomatique d'août 2000 ?

Affiche de ce café :  [affiche pdf]

« Retour aux archives