Drogues: secret défonce

Le 16/04/2003 à 20h30
Lieu: Le Beaujolais
Intervenants:
Emmanuel Ollion : Médecin Génaral liste + Association Santé-Toxicomanie Savoie
Djamel Belarpuci : Educateur Spécialisé
Jean-Charles Detharre : Avocat Maitre de Conférences à la Fac de Droit

Résumé:

    L'heureux baba cool des années 60, barbe et chemise fleuries, guitare sous le bras, a popularisé l'usage du "joint". A l'époque, il avait maille à partir avec le cow- boy Lucky Luck qui déambulait clope au bec de BD en BD. Ils avaient cependant supplanté dans l'imaginaire collectif les dandys et autres poètes fumeurs d'opium du 19ième et du début du 20ième siècle, comme Nerval, Gautier, Apollinaire, Desnos, Cocteau... Ainsi, dans Mademoiselle de Maupin, Théophile Gautier écrivait : "Moi, je serais là, immobile, sous un dais magnifique (...) un grand lion privé sous mon coude, la gorge nue d'une esclave sous mon pied en manière d'escabeau, et fumant de l'opium dans une grande pipe de jade". Aujourd'hui ces époques paraissent bien révolues. Le baba cool a troqué sa chemise fleurie pour un costume 3 pièces-cravate et Lucky Luck se promène une brindille d'herbe à la bouche. Pourtant, l'usage des drogues reste tragiquement d'actualité.

Certains prônent la libéralisation de la consommation de haschich, et il paraît que les balcons de Genève et Lausanne sont plus fleuris par le cannabis que par les géraniums. L'Afghanistan, après des années de guerre, reprend la culture du pavot (héroïne) et vient concurrencer les pays sud- américains producteurs de cocaïne, comme la Colombie. De nouvelles drogues synthétiques faciles à produire, comme l'extasie, enva hissent le marché. Mais d'autres fléaux, comme le tabagisme, l'alcoolisme, le dopage, guettent aussi la population, en particulier les jeunes. Peut-on les assimiler à des drogues ? Quels sont les dangers de ces différentes drogues et substances ? Peut-on en
autoriser certaines ? Pourquoi se drogue-t-on ? Comment en sortir ? Quels sont les derniers progrès de la médecine dans ce domaine ? Venez vous informer et en débattre au café scientifique du 16 avril.

Affiche de ce café :  [affiche pdf]

« Retour aux archives