La délinquance sur Internet

Le 16/05/2001 à 20h30
Lieu: Le Beaujolais
Intervenants:
Jean-Luc Parouty : Ingénieur de recherche - direction des moyens informatiques de l'IMAG
Eric Payan : responsable informatique Université Joseph Fourier
Robert Roca : Salarié Banque de France
Stéphane Talbot : Maître de conférences Université de Savoie
Claude Vittupier : Responsable Développement Internet / Intranet France Télécom

Résumé:

    Le développement d'Internet auprès du grand public est un phénomène récent et comme toute nouvelle technologie ou outil humain, il porte avec lui lumière et zones plus sombres. Les musées du monde en ligne, la communication à l'échelle planétaire, écrite et visuelle, en temps réel, un canal d'expression léger, simple et fiable pour tous les exclus et les opprimés de la planète, ...c'est une partie de cet aspect lumière de la toile. Dans la zone d'ombre on retrouve toutes les perversions et déviances humaines qui, grâce à ces nouvelles technologies, trouvent de nouveaux champs d'action. On y retrouve des casseurs électroniques, les fameux «hackers», qui pénètrent des systèmes informatiques ciblés pour les tuer ou ceux qui répandent des virus pour tout tuer. De l'autre coté on trouve ceux qui tirent intérêt du système, des nazis aux pédophiles en passant par toutes sortes de sectes, de groupes terroristes et autres mafieux. On retrouve également les gangsters cybernétiques qui profitent des faiblesses conjuguées des cartes de crédit et du balbutiant e-business pour faire des hold-up électroniques. Plus insidieux, le cyberflicage qu'il soit le fait d'un particulier ou d'une société, via les fameuses «cookies» par exemple, ou même d'un pays, à l'instar des «grandes oreilles » du système américain «échelon», est un phénomène qui monte en puissance grâce à Internet.
Bref la e-délinquance est là et bien là, encore plus redoutable que l'ancienne, car plus insaisissable, partout et nulle part, avec souvent des bases arrières dans des pays peu fréquentables. Comme dans la course aux armements, les armes d'attaque ont une longueur d'avance sur les armes de riposte. Pourtant la riposte se dessine, et il y aura ce soir des spécialistes pour vous en parler.
Parmi ces incorruptibles, on espère un Elliot Ness de la toile, il ne manquerait plus alors qu'un Al Capone pris dedans !

Affiche de ce café :  [affiche pdf]

« Retour aux archives